Dans ma boîte à outils, il y a…

Bon, je vous l’ai dit, cette année vous vous mettez au seconde main ! Je vous refais le topo rapidement ? C’est mieux pour notre planète, ça vous l’avez compris. Mais en plus, ça nous offre une meilleure qualité de vie et vous ne trouvez pas ça génial d’avoir des objets qui ont déjà vécu, qui ont une histoire ?

Bref, je m’égare. Ce que je voulais vous dire c’est : qui dit seconde main ou récup, dit parfois rénovation. Certes, il a l’air sympa ce fauteuil vintage trouvé dans le grenier de mamie Yvette mais il faudrait peut-être lui offrir une deuxième jeunesse !

Et là, c’est le drame : « mais, je suis nul en bricolage » ! Pas de panique, il faut juste s’y mettre et pratiquer. Et avec toutes les ressources qu’on trouve sur le web, vous n’avez plus d’excuse ! Un peu de motivation et on troque son pyjama pilou pilou pour une jolie salopette de bricoleur et… Ah non. Vous n’avez pas les outils ?

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire bénéficier des conseils de Monsieur Bidouille (j’avoue tout : le vrai pro du bricolage à la maison, c’est lui. Moi je suis comme vous, j’apprends tous les jours…) pour vous aider à constituer votre boîte à outils.

 

Les indispensables de la boîte à outils

 

1. Le tournevis

Je ne vais pas vous faire un dessin, on trouve des vis partout. En mécanique, en électricité, dans le mobilier… Il était donc évident que le tournevis s’offre la première place de notre liste. Mais il existe tout un tas de modèles, nous vous conseillons donc de vous constituer un assortiment de tournevis, adapté à chaque situation !

  • Les vis plates sont moins utilisées qu’avant et peuvent peut-être paraître désuètes. Mais en réalité, elles sont encore très répandues, notamment dans le mobilier et beaucoup en électricité. À avoir : 3 tournevis plats (petit, moyen, gros).
  • Les vis cruciformes sont les plus utilisées, on en trouve vraiment partout ! À avoir : 2 tournevis cruciformes Philips (PH1 et PH2) et 2 tournevis Pozidriv (PZ1, PZ2).

Pour éviter de vous encombrer, vous pouvez aussi opter pour un kit comprenant un manche et tout un assortiment d’embouts.

Budget : entre 20 et 30€ le tout.

 

 

2. Le marteau de charpentier

Si on choisit de n’avoir qu’un marteau dans sa boîte à outils, c’est celui-ci ! Le marteau de charpentier, aussi appelé coffreur, permet non seulement de planter des clous, mais aussi de les enlever grâce à son arrache-clou ou encore de faire levier (pour démonter une palette par exemple).

Budget : entre 10 et 15€.

boite-outils-indispensable-3

 

3. Les clés

La clé à molette est vraiment LA clé à avoir. Grâce à sa tête adaptable, elle vous évite de collectionner des clés plates de toutes tailles. Quelque soit la taille de votre vis, écrou ou boulon, vous n’avez qu’à régler son ouverture !

Mais, comme vos défauts en entretien d’embauche, son avantage est aussi son inconvénient. Et oui, son mécanisme de réglage est relativement imposant et vous pouvez vous retrouver bloqués si vous avez un espace très restreint. Du coup, vous pensiez n’avoir besoin que de la clé à molette, et finalement on vous conseille aussi deux clés mixtes (plates d’un côté et à oeil de l’autre) de 10 et de 13.

Très important également : un jeu de clés Allen. Mais si, vous la connaissez celle-là. C’est la fameuse clé hexagonale qu’on retrouve dans tous les kits Ikea ! Mais elles sont aussi très utilisées dans tout ce qui est auto, moto et vélo.

Et enfin, vous pouvez opter pour un jeu de clés Torx. Ce n’est peut-être pas un indispensable (on les retrouve principalement dans l’électroménager et l’électronique) mais elles peuvent dépanner.

Budget : 5 à 15€/pièce suivant la marque et la quantité.

 

 

4. Des outils de mesure

Dans toute bonne boîte à outils, il vous faut des instruments de mesure. Trois indispensables : le mètre ruban (optez pour une longueur entre 3 et 5 mètres), l’équerre en métal et évidemment le niveau. Pour devenir le pro du cadre ou de l’étagère bien posée, choisissez un niveau à bulles qui permet de vérifier l’horizontalité comme la verticalité, idéalement d’une taille de 80cm.

Budget : 5 à 10€ pour le mètre / entre 10 et 20€ pour le niveau / 10 à 15€ pour l’équerre.

 

 

5. Le cutter

Très pratique : le cutter ! C’est votre allié pour toutes les découpes : du papier à la moquette, en passant par le lino ou le contreplaqué. Privilégiez un cutter à lame trapèze, beaucoup plus solide et beaucoup plus safe.

Budget : 5 à 10€.

 

 

6. La scie

Que serait une boîte à outils sans une bonne scie ? Nous vous conseillons de vous équiper d’une scie égoïne pour couper le bois, idéalement de 45 ou 50 cm et d’une scie à métaux, dont les lames sont remplaçables.

Budget : entre 15 et 30€ pour la scie à bois, et de 5 à 10€ pour celle à métaux.

 

 

7. La perceuse/visseuse électrique

Pour percer mais aussi pour tous les flemmards du vissage, je vous présente une des mes inventions préférées : la perceuse/visseuse électrique ! Comment la choisir ? Privilégiez  une visseuse à aux moins deux vitesses (lente pour visser et rapide pour percer) et à batterie Lithium, qui sera plus légère, plus puissante et chargera plus rapidement. En ce qui concerne la tension, on trouve des perceuses allant de 12, 14 ou 18V. Pour des petits chantiers, plutôt ponctuels, une 12V sera suffisante !

Budget : entre 40 et 50€.

 

8. Les pinces

Deux pinces nous paraissent indispensables à avoir. La pince tenaille coupante vous servira à couper (du fil de fer, des câbles), déclouer ou entortiller du fil du fer. La deuxième est la pince multiprise, essentielle en petite plomberie pour resserrer un tuyau ou un robinet, mais aussi utile en mécanique.

Budget : 5 à 10€/pièce.

 

9. Le multimètre

Enfin, même si ce n’est pas vraiment un indispensable, on a eu envie de vous parler du multimètre, qui peut s’avérer très utile. Il permet de s’assurer qu’on a du courant dans une prise, vérifier qu’un câble n’est pas coupé, mesurer des piles et est utile pour tous les petits travaux de réparation électrique et électronique.

Budget : entre 10 et 25€ (pour un modèle plus simple que celui de la photo qui est un multimètre pro).

 

 

On n’oublie pas la boîte à outils !

Le choix de la boîte à outils est également crucial !

Selon nous, le top du top, c’est la grande boîte bien compartimentée avec des trieurs, surtout pour les plus maniaques d’entre vous. Elle vous permettra de bien ranger vos outils, mais aussi toute votre quincaillerie.

La boîte traditionnelle en métal est aussi une super option. Elle est assez peu chère, très solide et plutôt bien compartimentée. Son inconvénient est qu’elle est relativement lourde.

Si ces choix ne vous conviennent pas, vous pouvez aussi opter pour la petite boîte à outils en plastique. Elle sera suffisante pour ranger vos petits outils mais vous aurez du mal à y faire rentrer les plus grands (niveau, scie, …).

En revanche, on ne vous conseille pas les sacoches souples. Vous vous retrouverez avec des outils et de la quincaillerie en vrac et serez obligés de tout vider pour en sortir le moindre clou.

 

La quincaillerie et les consommables à avoir sous la main

Maintenant que vous avez une belle boîte à outils complète, il va falloir vous en servir. Et pour cela, vous aurez probablement besoin de quelques consommables et de la quincaillerie à portée de main !

Quelques indispensables en vrac : des clous, des chevilles (adaptées à vos murs bien sûr), des vis, du fil de fer, de la corde, de la colle à bois, de la colle néoprène, du papier de verre (plus le numéro est elevé, plus le grain est fin), du chatterton, des bombes de dégrippant, lubrifiant et nettoyant, …

 

Quelques marques à vous conseiller

Non, non, on n’est pas sponsorisés. Mais on s’est dit que vous donner quelques marques pourrait peut-être orienter vos choix d’outils !

  • Bost est une marque française qui présente un bon rapport qualité/prix et qui propose des kits de tournevis ou de pinces intéressants.
  • Stanley présente aussi un rapport qualité/prix correct. On vous conseille chez eux le cutter, le mètre, les clés et les scies.
  • Comment ne pas citer Facom ? Aujourd’hui, ce n’est peut-être plus la même came qu’il y a 30 ans mais ça reste évidemment une très bonne marque et ses produits sont garantis à vie. Mais c’est aussi une des marques les plus chères…
  • Pour les plus petits budgets, vous pouvez aussi vous orienter vers les marques distributeurs. Magnusson (Brico Dépôt) et Dexter (Leroy Merlin) proposent des produits de qualité suffisante pour un usage occasionnel.

 

Constituer sa boîte à outils a bien sûr un coût et il est plutôt élevé : si on fait le calcul, on arrive à plus de 200€ de budget… Mais si vous voulez vous mettre au bricolage sans y laisser un rein, c’est possible !

Si vous souhaitez vous équiper mais que vous savez pertinemment que vous resterez un « bricoleur du dimanche », ne vous orientez pas sur le haut de gamme. Il existe des valises d’outils très complètes, bien constituées et de qualité suffisante pour de l’usage occasionnel à moins de 100€ (notamment les marques Magnusson ou Dexter).

Vous pouvez évidemment vous tourner vers le seconde main. Cependant, il faut faire attention à un certain nombre de critères pour ne pas se faire avoir et se retrouver avec des outils inefficaces. Le sujet mériterait un article complet…

Mais vous pouvez aussi opter la location ou l’emprunt de matériel. Il existe une multitude de sociétés traditionnelles qui proposent de la location, aux professionnels comme aux particuliers. Et de plus en plus d’initiatives se développent pour faciliter la location ou l’emprunt entre particuliers. Mais chut, un article est en préparation sur le sujet dans le cadre de ma série « Rien de neuf ».

Et vous, quels sont vos indispensables bricolage ?

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s