Relevons le défi « Rien de neuf » #1 : les bonnes adresses pour privilégier le seconde main

Janvier, le mois des bonnes résolutions…

Je vous souhaite bien évidemment une très belle année 2018 et vous invite à relever le défi « Rien de neuf » proposé par Zero Waste France. En ce début d’année, l’association nous propose de prendre une bonne résolution tous ensemble pour explorer de nouveaux modes de consommation : ne pas acheter de neuf en 2018 !

L’objectif qui se cache derrière ce grand challenge est de changer petit à petit nos habitudes et de nous tourner vers des solutions alternatives meilleures pour l’environnement, permettant la création d’emplois et nous offrant une meilleure qualité de vie. Et en plus, c’est très souvent moins cher !

« Le défi porte sur les objets et équipements de la vie quotidienne : vêtements, meubles, électroménager, high tech, décoration, livres, etc… Il ne concerne évidemment pas la nourriture, ni les produits d’hygiène et cosmétiques. Pour les cas plus particuliers, ce sera à vous de juger s’il est nécessaire d’acheter le produit neuf ou non. »

M’étant tourné vers le seconde main dans un premier temps plutôt pour des raisons financières, cela m’a amené à me questionner sur nos modes de consommation. Et avec Monsieur Bidouille, on essaye d’appliquer le plus possible le « rien de neuf » à notre mode de vie, si bien que la plupart de notre mobilier, électroménager et décoration sont des objets d’occasion récupérés et chinés à droite, à gauche.

Bien sûr si, aujourd’hui, vous n’avez pas du tout entamé cette démarche, vous risquez d’abandonner et de ne pas arriver au bout de ce défi. Je vous conseille donc d’y aller pas à pas et de commencer en vous fixant des objectifs sur un ou deux types de produits : « je n’achèterai pas de mobilier neuf en 2018 » ; « je m’habillerai désormais en friperie » ou encore « j’achèterai de l’électroménager ou du high tech uniquement reconditionné », etc.

De mon côté, c’est sur l’aspect vestimentaire mais aussi l’achat de tissus (mon péché mignon, depuis que je me suis mise à la couture) que je dois m’améliorer cette année pour réussir l’aventure « Rien de neuf ».

Canapé récupéré via la groupe Facebook Parallèle, table réalisée à partir d’une vieille structure achetée en ressourcerie et de bois de palettes. 

J’ai donc décidé de vous proposer une série de trois articles afin de vous aider à trouver des solutions alternatives pour vous passer de neuf. Aujourd’hui je vous partage, dans ce premier article, mes bonnes adresses pour vous équiper en seconde main, de votre mobilier à vos vêtements, en passant par votre électroménager ou vos bouquins…

Les ressourceries

Les ressourceries sont des structures spécialisées dans le réemploi avec pour objectif de diminuer les tonnages de déchets, sensibiliser aux questions environnementales, mais aussi créer de l’emploi. Comment ça marche ? Les ressourceries collectent les objets dont nous nous débarrassons, soit par don direct soit en déchetterie par exemple, puis les valorisent en les remettant en état avant de les revendre. Et tout ceci sans but lucratif, évidemment. Elles se sont regroupées au sein du Réseau des Ressourceries, dont le site regorge d’informations et permet notamment de trouver les ressourceries de votre région.

Les bonnes adresses à Nantes et alentours

  • La Ressourcerie de l’île est née en 2004, sa boutique principale est située au 90 rue de la Basse-Ile à Rezé, mais elle assure également une boutique itinérante : l’Util’o’bus.
  • Le comptoir du Solilab, dont les objets proviennent de l’Atelier du Retz Emploi et du Relais Atlantique, se situe au 8 rue Saint Domingue à Nantes.
  • Stations Services est une recyclerie spécialisée est dans les matières premières, que vous pourrez trouver à Rezé au 9 rue de la Bauche Thiraud.
  • L’atelier du Retz Emploi compte plusieurs boutiques : à Sainte-Pazanne, au Pellerin, à Saint-Brévin et enfin dans le quartier du Breil à Nantes.
  • La boîte à récup’ est à retrouver au 60 avenue de Courteline à Saint-Herblain.
  • L’ecocyclerie du vignoble nantais se trouve à Vallet au 14 rue de l’industrie.
  • Enfin, bien que ce ne soit pas une ressourcerie, le fonctionnement est relativement similaire et j’ai donc choisi d’intégrer Emmaüs à cette rubrique. Pour les nantais, vous retrouverez la boutique rue d’Emmaüs à Bouguenais. Pour les autres, vous trouverez facilement l’adresse de votre région et sachez également qu’ils ont lancé une boutique en ligne : Label Emmaüs.

 

Vaisselier acheté chez Emmaüs, petits bibelots chinés en vide-greniers ou en ressourcerie.

 

Le troc et le don

Plutôt que de jeter, de nombreuses personnes choisissent de donner les objets dont ils souhaitent se séparer, que ce soit au bénéfice d’associations ou en direct à des particuliers. Il existe de plus en plus d’initiatives permettant de simplifier ces démarches de dons ou d’échanges entre particuliers.

Les bonnes adresses à Nantes :

  • Les groupes Facebook sont un très bon moyen de se mettre en relation avec ces personnes qui souhaitent se débarrasser de leurs objets. À Nantes, il existe le groupe Parallèle dédié uniquement au don et le groupe Perpendiculaire plutôt axé sur le troc. Mais j’imagine qu’il en existe un peu partout en France !
  • À Nantes, depuis quelques mois, s’est développé le concept des Boîtes Utiles, à l’initiative de l’association Nous and Co. Ce sont tout simplement des boîtes à dons installées sur l’espace public, auto-gérées par les habitants du quartier, et qui permettent de donner ou récupérer des objets.

En ligne : 

  • Le plus connu est certainement le site donnons.org qui permet tout simplement de mettre en relation les personnes donnant des objets et celles souhaitant en récupérer.
  • D’abord né sur Facebook en tant que groupe sous le nom de Adopte un objet, GEEV est aujourd’hui une application qui permet de géolocaliser les dons proches de soi.
  • My Troc est, comme son nom l’indique, une plateforme dédiée à la mise en relation entre troqueurs.
  • Toujours dans le même principe, le site d’informations ConsoGlobe propose également une plateforme dédiée aux dons.

 

Platine sauvée de la poubelle et réparée, porte-vinyles et 45 tours chinés en vide-greniers.

Acheter en direct aux particuliers

Évidemment, vous pouvez aussi tout simplement racheter des objets en direct à des particuliers qui souhaitent s’en débarasser.

  • Le premier moyen est évidemment de se balader en vide-greniers. Pour trouver toutes les dates de vide-greniers près de chez vous, c’est par ici.
  • Encore une plateforme bien connue pour nous faciliter la vie : le Bon Coin regorge d’annonces pour trouver tout ce dont vous avez besoin en seconde main.
  • Et si, en plus de penser à l’environnement en achetant d’occasion, vous faisiez un don à une association grâce à votre achat ? C’est possible sur la plateforme C’est bon esprit.
  • Encore une fois ici, il existe de nombreux groupes Facebook proposant aux utilisateurs de revendre les objets dont ils veulent se séparer. À vous de chercher un peu pour trouver le bon groupe près de chez vous !

 

Vestiaire industriel récupéré via le groupe Facebook Parallèle et transformé en buffet, caisses à vin récupérées en supermarché, bocaux « Le Parfait » chinés en vide-greniers.

 

Les friperies et vide-dressing

Le seconde main ne concerne bien sûr pas uniquement l’équipement de la maison. À l’heure de la « fast fashion », on achète beaucoup et on se sépare très vite de nos vêtements. Alors pourquoi ne pas acheter ses fringues d’occasion ? C’est aujourd’hui très facile grâce aux nombreuses friperies et aux vide-dressings.

Les bonnes adresses à Nantes :

  • Frip’in Shop propose un large choix toujours dans la tendance et compte quatre boutiques : deux rue Maréchal Joffre à Nantes, une à Saint-Nazaire et une à Pornic.
  • La Môme Vintage, que vous trouverez au 4 rue des Carmélites à Nantes, est un dépôt-vente, plus qu’une friperie, qui propose de belles pièces de qualité à prix doux.
  • Chez Destock’ Vintage, chaussée de la Madeleine à Nantes, on trouve aussi un choix assez large de pièces vintage (pas mal de 90’s) mais vous pouvez également profiter de leur sélection en ligne grâce à leur e-shop.
  • Un peu moins glamour au premier abord, on trouve de tout et à bas prix dans les rayons de Ding Fring qui est géré par le Relais. À Nantes, vous avez le choix entre trois boutiques (rue Charles Brunellière, rue Fouré et rue des Marsauderies), mais sachez qu’il en existe partout en France.
  • À Nantes, comme partout en France, de nombreux vide-dressings sont organisés régulièrement. Vous pourrez trouver plein d’informations par ici.

En ligne :

  • Vinted est une plateforme qui permet de vendre ou d’échanger les fringues, chaussures et accessoires dont on souhaite se séparer. Le site compte de nombreuses utilisateurs et donc un très large choix pour s’habiller en seconde main.
  • Vide Dressing est une plateforme similaire mais sur laquelle on va retrouver un plus grand choix d’articles de marque et de luxe.

 

Nike et Doc Martens achetées via Vinted

Les produits « reconditionnés »

Pour conclure, pensez au reconditionné ! Ici par « reconditionné », j’entends plutôt des produits d’occasion, qui ont déjà vécu mais qui ont encore de belles années devant eux grâce à une remise à neuf.

Les bonnes adresses à Nantes :

  • Chez Envie 44, on recycle les épaves d’électroménager qui sont une véritable plaie pour l’environnement ! En récupérant et reconditionnant ces équipements, Envie 44 crée de l’emploi et permet de s’équiper à prix intéressants. Pour les nantais, le magasin se trouve à Saint-Herblain mais sachez que le réseau Envie est présent un peu partout en France.
  • Une des prestations d’ATAO, entreprise sociale apprenante située rue du Lamineur à Saint-Herblain, est la revente de vélos exclusivement issus de dons après les avoir intégralement démontés et rénové.
  • L’entreprise d’insertion sociale Actif Ouest, également située dans la zone commerciale d’Atlantis, est spécialisée dans l’informatique reconditionné.

En ligne :

  • BlackMarket, c’est le supermarché du smartphone reconditionné en ligne qui vous propose de vous procurer des produits d’occasion remis à neuf et garantis.

 

_DSC0244

Electroménager : machine à laver et sèche-linge récupérés et réparés, frigo et combiné four-plaques de cuisson achetés via Le Bon Coin 

 

Et peut-être qu’un jour, nous aussi, on aura un supermarché entièrement dédié aux produits reconditionnés ou recyclés

 

Alors, quels objectifs « Rien de neuf » vous fixez-vous pour 2018 ?

4 commentaires sur « Relevons le défi « Rien de neuf » #1 : les bonnes adresses pour privilégier le seconde main »

  1. c’est un beau projet que celui là, j’avoue qu’ayant décidé de me limiter grandement niveau achats cette année je vais essayer au maximum d’acheter du neuf également, malheureusement vinted ne livre pas en belgique mais j’aime cette plateforme, mon dernier achat avant ma résolution du « on se calme » provient de là bas, j’ai 0 raison d’acheter de l’électroménager ni du mobilier, par contre niveau téléphone va bientôt falloir changer mais j’ai une adresse en ligne pour du reconditionné belgique, motivation pour tenir les résolutions et éviter le neuf !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s